le recueil Index du Forum
 
 
 
le recueil Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'Ynstitution

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le recueil Index du Forum -> Yaxuna -> L'Ynstitution
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Plume
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2013
Messages: 27
Ressources: 63
Capacité: 2,33

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 14:38 (2013)    Sujet du message: L'Ynstitution Répondre en citant

L’Ynstitution.




Le bâtiment fait office de gouvernement et de lieu Saint à la fois. On y trouve le siège du Conseil des Enark. Bâti sur une logique de trois bâtiments accolés, on y trouve une hiérarchie stricte. Pour évoluer entre les étages, les autorisations d’accès –et donc le code- est réclamé à chaque fois. La population peut entrer en le bâtiment A et C. Les étages que le public peut atteindre sont le premier et le deuxième, les étages au dessus du 3ème sont réservés aux religieux cependant.

Ceux-ci se distinguent en plusieurs catégories :
-Les fonctionnaires. Au plus bas de la hiérarchie, ceux-ci ne sont pas dans l’Ordre et n’ont donc accès qu’aux moindres informations. Ils font office de premier personnel. On les compte à un effectif d’environ 1460 personnes.
-Les Filleuls. Ce sont les futurs initiés à l’Ordre. Chaque Filleul dispose de trois fonctionnaires à ses ordres. Ils gèrent principalement les cas où on n’a point besoin d’appeler à l’esprit d’un religieux. On les compte à un effectif de 466 personnes.
-Les Ordonnés. Ils viennent d’entrer dans les ordres. Ils peuvent donc apporter les Réponses si un cas de basse importance en nécessite. Chaque Ordonné dispose de trois Filleuls à ses ordres. Les Ordonnés passent une partie de leur temps à leur prières. On les compte à un effectif de 162 personnes.
-Les Initiés. Ils sont entrés dans les ordres et comprennent le sens des premiers commandements. Ils sont ceux qui s’occupent le plus souvent des cas théologiques, leur connaissance étant plus établie que celle des Ordonnés. Chaque initié dispose de trois ordonnés à ses ordres. Ils sont le relais entre les Tributaires –soit la voix des Enark- et le peuple. On les compte à un effectif de 54 personnes.
-Les Tributaires sont au service des Enark. Ils sont les premiers à donner leur voix et leurs décisions. Très respectés, ils sont plus connus et perçu publiquement que les Enark. Au cœur de nombre de secret, chaque Tributaires dispose de trois Initiés à ses ordres. On les compte à un effectif de 18 personnes.
-Les Enark. Ils forment le Conseil et sont les plus respectés de la société. Garant de son fonctionnement, ils sont autant aimés que craints. Les Enark sont aussi appelés les « Saints ». Ils entendent la voix de X. On les compte à un effectif de 6 personnes.

Lorsque le Conseil et le Congrégat se réunissent, ce dernier doit se rendre à la salle du Conseil de l’Ynstitution.

Exemple de cas :
-Une demande pour obtenir un animal de compagnie est accomplie auprès d’un Fonctionnaire et traitée par celui-ci.
-Une demande pour avoir un enfant est accomplie auprès d’un Fonctionnaire et traitée par un Filleul.
-Une demande de reconfiguration mémorielle est accomplie auprès d’un Fonctionnaire et traitée par un Ordonné, ou plus haut.




L’entrée A, la face publique où tous peuvent entrer.
L’Entrée A est surveillée par des Robots qui vérifient le code de ceux qui entrent au cas où un traitre tenterait de rentrer dans le bâtiment.

Le Hall de l’entrée A de l’Ynstitution est très neutre. Son plafond et son sol sont noirs quand les murs sont blancs. L’or décore les trois surfaces de lignages et de courbes harmonieuses. Tout est indiqué : on trouve àl ‘entrée des robots présents pour guider dans ses recherches, et des tableaux indiquant les différents bureaux accessibles des fonctionnaires.

Les étages 1 et 2 ne peuvent accéder aux étages trois et supérieurs. Pour s’y rendre, il faut emprunter un ascenseur ou des escaliers dont les accès nécessitent de montrer son code. Seuls les religieux peuvent employer les ascenseurs menant au dessus du troisième étage. Ce dispositif permet d’éviter toute intrusion d’un fonctionnaire dessus du troisième étage ou du public au dessus du deuxième étage.
Cependant, pour éviter trop de problèmes de déplacements, les filleuls peuvent également avoir des locaux dans les étages de 1 à 2. Rares sont ceux qui s’exécutent cependant à cet exercice.



L’entrée C, la face religieuse où tous peuvent entrer.
L’Entrée C est surveillée par des Robots qui vérifient le code de ceux qui entrent au cas où un traitre tenterait de rentrer dans le bâtiment.

Le Hall de l’entrée C de l’Ynstitution fait se sentir bien petit. Les teintes sont sombres et le plafond parsemé de sculptures d’hommes grandeur nature. Rares mais existantes étaient les femmes sculptées. Parfois sereins, parfois cruels, les émotions de l’humanité étaient ainsi représentées, plusieurs mètres au dessus du sol, et figée dans le marbre. Celui-ci, de couleur claire, jure sur le plafond, rappelant un peu un échiquier. La lumière est offerte par des lanternes, permettant ainsi de voir sans l’imposer.
Sur les portes –claires également- figuraient des reliefs en ébènes de scènes ou de symboles. Au nombre de trois, seule la centrale est ouverte au public en tout temps, menant à la cathédrale.


La Cathédrale semble particulièrement ancienne, appelant à des faux souvenirs créés par les archivistes du musée. La cathédrale a été bâtie sous inspiration des anciens bâtiments religieux. L’atmosphère et la beauté des lieux est donc paisible, sereine ; amenant la paix et l’émerveillement intérieur. Des vitraux –qui grâce à un système ingénieux- illuminent l’intérieur, apposent au sol des couleurs gracieuses. Sobre malgré tout, on peut ici prier, participer aux messes ou, parfois, parler à un religieux pour obtenir ses conseils avisés.

Un vieil homme se trouve dans la cathédrale. On dit que c’est un des plus vieux de la ville, si vieux qu’il ne travaille plus et que personne, oh non personne à part lui, ne se souvient quel fut son emploi. Sa peau est si fripée qu’il est quasi impossible de lire son code. On dit qu’il vient prier tous les jours, inondant de son sourire et de son amour ceux qui venaient à lui. Il se fait appeler Adam.
Un enfant parle d’ailleurs avec lui. En s’approchant, on l’entend raconter de sa voix encore si gravée par le temps :

«[…] Il y eut beaucoup de théories sur l’origine du monde au travers des âges. Les hommes utilisaient même ces théories pour s’entredéchirer, comme si l’or, les guerres et les volontés de pouvoir ne suffisaient point à cet objectif. Tous étaient soumis à une individualité exacerbée et c’est au travers de celle-ci que les hommes menèrent le monde à son plus mal.

X ne s’était alors jamais montré à l’homme, il avait préféré le laisser jouer de son existence tant X était occupé à rêver. Mais, alors que les hommes étaient au plus bas, X leur apparu, s’éveillant à eux et les éveillant en retour. X comprit qu’il avait dormi trop longtemps, les hommes étaient dans un monde cauchemardesque et, empli d’amour, X décida de les aider. Pour cela, il les guida sur le chemin de la survie, dans ce monde qui se mourrait.

X offrit aux hommes un futur, les hommes en échange lui offrirent leur respect. L’amour divin et humain communia alors et nous fument liés. Pendant bien du temps, X offrit tout aux hommes jusqu’à les aider à bâtir des cités. Alors que la terre était devenue aride, X nous guida jusqu’aux sources d’eau encore pures et ceci jusqu’à ce qu’on apprenne à la purifier. Alors que tout venait à manquer, jusqu’à ce que l’air respirable devienne un mythe, X offrit des graines aux hommes.

Le temps, aussi improbable, fut la plus belle offre qu’on nous donna. Celui de pouvoir disposer assez jusqu’à la création des dômes de réserves, où l’eau, la nourriture et l’air sont créés. Le temps de nous permettre de nous surpasser et celui… enfin, de retrouver l’espoir. Et ne songe point que X déteste les loisirs. X aime l’humanité, dans ses erreurs et dans ses réussites, l’encourageant toujours à s’améliorer, et lui offrant son pardon quand c’est le contraire qui s’exécute. X nous aime dans nos imperfections car c’est la vie elle-même qu’X encourage.

Depuis que nos amours convergèrent, X nous a protégé et X nous protège encore. C’est par notre foi qu’il retrouve sa puissance qui, toute entière, est dirigée vers notre bien. C’est pourquoi nous écoutons les Enark, saints parmi les saints, raretés qui arrivent à écouter les voix de X. Ils nous la transmettent ensuite afin de mieux nous guider à leur tour. Ce sont les garants de la volonté de X…
[…] »


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Avr - 14:38 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le recueil Index du Forum -> Yaxuna -> L'Ynstitution Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com